VOYAGE

Visiter Turin et Milan en trois jours

Je regarde l’horloge à plusieurs reprises. L’heure avance lentement et l’impatience monte de plus en plus à l’intérieur de moi. Vers les coups de quinze heures, après avoir terminé correctement mes tâches, je me dirige vers le vestiaire afin de m’apprêter à partir. Je sors de mon lieu de travail avec un sourire béat sur mes lèvres. Mon petit ami m’attend de l’autre côté de la route. Je m’empresse de le rejoindre et de monter dans la voiture. Nos bagages sont rangés dans le coffre, je m'assure que j'ai bien pris ma petite valise Layall Morocco que j'utilise uniquement pour voyager (vous avez un article sur cette marque juste en cliquant ici). Le bruit du moteur parvient jusqu’à mes oreilles. La voiture démarre doucement avant de prendre de plus en plus de vitesse. Nous partons en direction de la ville de Turin, en Italie. Le GPS nous indique approximativement trois heures et demi de route avant d’arriver à destination.

Le paysage défile sous mes yeux. La ville disparaît pour laisser place aux champs et aux prés des campagnes, les montagnes apparaissent au loin et se rapprochent de nous au fur et à mesure. Après un long moment, nous arrivons au tunnel transfrontalier de Fréjus. Nous savons que nous quittons la France pour entrer dans les terres italiennes. La joie et l’excitation commence à nous gagner. Une bonne humeur s’installe. La musique apporte une atmosphère joviale à l’intérieur du véhicule.

Nous arrivons à l’hôtel B&B vers les coups de dix-huit heures. Nous sommes accueillis par un agréable jeune homme. Malgré la barrière de la langue, la conversation est très conviviale. Par la suite, nous décidons de monter dans la chambre afin de déposer nos affaires et de se préparer pour sortir. Nous avons pris la voiture jusqu’au centre-ville. Juste à côté de la gare de Turin-Porta-Nuova, nous avons trouvé un petit restaurant : le Ristoritaly dans lequel nous avons dîné. C’est un restaurant discret situé dans le coin d’une allée. La serveuse nous a offert deux coupes de champagne en guise de bienvenue. Nous avons tout les deux commandé des pizzas… délicieuses. Je n’ai eu aucune déception que ce soit pour la qualité du service ou pour le repas en lui-même. Après avoir quitté le restaurant, nous nous sommes baladés dans les petites rues de Turin. Nous avons marché pendant un long moment jusqu’à rejoindre Via Giuseppe Garibaldi, une rue interminable qui regorge de magasins. Après cette agréable promenade, nous sommes retourné à l’hôtel vers les coups de 23h-00h afin de nous reposer. Je m’endors de fatigue avec l’enthousiasme de commencer une nouvelle journée.

Il est six heures du matin lorsque le réveil se met à sonner. La musique nous tire d’un profond sommeil. Je me prépare en vitesse pour ne pas perdre de temps. Nous prenons la route en direction de Milan. Toute la matinée, nous avons parcouru les boutiques le long du Corso Vittorio Emanuele II ainsi que sa galerie regroupant toutes les enseignes de luxe. Ensuite, nous nous sommes arrêtés sur la piazza Del Duomo pour contempler cette imposante architecture. Sans aucun doute l’un des monuments le plus connu et le plus visité par les touristes. Nous avons repris la voiture jusqu’à l’Arco della pace pour prendre quelques photos. Nous ne sommes pas restés longtemps sur cette place car une seule journée dans Milan ne suffit pas pour tout découvrir. Sur la route, nous sommes passé devant le cimetière Monumental et nous avons décidé de nous y arrêter quelques instants. L’architecture est encore une fois impressionnante et d’une grande splendeur. L’après-midi s’est écoulé rapidement et la fatigue a très vite prit le dessus. Nous avons fait un dernier arrêt sur la Piazza Gae Aulenti abritant quelques magasins connus. C’est un quartier très moderne avec des bâtiments contemporains et une structure assez originale. D’ailleurs, j’ai trouvé que cette modernité était en contraste avec les tramways de la ville renvoyant plutôt aux années 60.

Vers les coups de 17h, l’envie de rentrer à l’hôtel et de se reposer nous traversa l’esprit. Nous sommes de nouveau montés dans la voiture pour retourner à Turin. Le froid et la pluie nous ont accompagné durant toute la journée mais cela ne nous a pas empêché d’apprécier Milan et ses beaux monuments.

Corso vittorio Emanuele II

Galleria Vittorio Emanuele II

Piazza Del Duomo

Arco Della Pace

Cimetière Monumental

Piazza Gae Aulenti

Le lendemain matin, quelques rayons de soleil vinrent éclaircir notre chambre. La journée s’annonce beaucoup plus ensoleillée et agréable que la veille. Je me lève de bonne humeur, avec l’envie de découvrir et de visiter la ville de Turin. Nous déjeunons à l’hôtel avant de partir rejoindre le centre-ville. Dans un premier temps, nous rejoignons une grande place qui s’étend jusqu’au Palais Royal (Palazzo Reale en italien). L’entrée est décorée par deux grandes statuts de cavaliers positionnées de chaque côté. Quelques stands de souvenirs animent la place. A quelques mètres se trouve la Piazza Carignano, où l’on peut visiter un somptueux palais baroque. Sa façade est en brique de couleur rouge donnant une petite touche d’originalité au monument. Sur cette place, nous avons mangé dans le restaurant « La Fila » au coin d’une rue. L’attente était un peu trop longue mais les serveurs étaient accueillants et souriants. J’ai commandé un plat de pâte à la bolognaise avec lequel je me suis régalé. L’après-midi, nous nous sommes promenés jusqu’à la Piazza San Carlo. Celle-ci est entourée par des magasins de luxes. Au centre s’élève une statue représentant un cheval et son cavalier. La place est animée par des personnes déguisées qui chantent ou jouent des instruments de musiques. L’atmosphère est plaisante et donne un petit air de vacances même pendant cette saison automnale. Ce qui est pratique dans le centre-ville de Turin c’est que toutes les grandes places se relient les unes aux autres. Les transports en commun ou même la possession d’un véhicule ne sont pas nécessaires, il suffit simplement de marcher.

Pour finir ce séjour en beauté, nous sommes montées dans les hauteurs de Turin afin de contempler la splendide Basilique di Superga. Je sens mes yeux scintiller d’admiration face à ce monument. Pour environs 3 ou 5 euros nous avons pu monter sur le toit et observer la ville de Turin dans son intégralité. La vue panoramique est tout simplement spectaculaire. Le coucher du soleil a rendu l’instant encore plus magique et plus beau.

Une nuit étoilée survole Turin. Notre petit week-end s’achève, et c’est avec tristesse que nous rentrons en France.  

Piazza Carignano

Piazza San Carlo

Basilique Di Superga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *